Comment c'est arrivé chez nous

19/04/18 à 21:00 - Mise à jour à 12/04/18 à 16:30

Le mouvement étudiant belge a été anticipé à Louvain en 1966, sur fond de " Walen buiten ". Deux ans plus tard, il s'est inspiré de Paris et a donné libre cours aux rêves les plus fous lors de l'Assemblée libre de l'ULB. Avant d'atterrir et de démocratiser les institutions. Voici le récit de ces journées échevelées, par leurs principaux acteurs.

Comme toujours, en Belgique, tout commence par une histoire communautaire. Le grand récit du Mai 68 version moules-frites débute, en réalité, en 1966, au beau milieu d'une période lourdement chargée de frictions linguistiques entre Flamands et francophones. Cinq ans plus tôt, en 1961, un mouvement social d'envergure embrase le pays pour protester contre la Loi unique du gouvernement Eyskens, un plan d'austérité visant - déjà - à réduire la dette et à prévenir les pertes engendrées par l'indépendance du Congo. La rébellion, violente, fait quatre victimes. Emmenée par le syndicaliste socialiste André Renard, elle ouvre la voie au mouvement wallon et déchire le pays.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires