Hillary Clinton appelle Damas à ne pas franchir la "ligne rouge" des armes chimiques

05/12/12 à 16:29 - Mise à jour à 16:29

Source: Le Vif

(Belga) La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a averti mercredi le régime du président syrien de ne pas utiliser d'armes chimiques contre sa population, affirmant qu'il s'agirait du franchissement d'une "ligne rouge".

Hillary Clinton appelle Damas à ne pas franchir la "ligne rouge" des armes chimiques

"Nos préoccupations sont qu'un régime Assad de plus en plus désespérée puisse se tourner (vers l'utilisation) des armes chimiques ou en perdre le contrôle en faveur d'un des nombreux groupes (armés) qui opèrent maintenant en Syrie", a affirmé la chef de la diplomatie américaine lors d'une conférence de presse à Bruxelles clôturant une réunion de deux jours des ministres des Affaires étrangères de l'Otan. "Nous avons envoyé un message sans équivoque que ce serait franchir une ligne rouge et que les responsables seraient tenus d'en rendre compte", a ajouté Mme Clinton à l'occasion de son dernier séjour à Bruxelles en tant que secrétaire d'Etat du président Barack Obama. Mardi soir, les ministres des Affaires étrangères des 28 pays de l'Otan ont, pour la première fois, évoqué la situation en Syrie, mais sans trouver d'accord sur le rôle que l'Alliance atlantique pourrait jouer dans l'après-Bachar al-Assad et notamment dans la sécurisation des armes chimiques dont dispose, de son propre aveu, le régime syrien. Jusqu'ici, la Syrie n'était évoquée qu'en filigrane à l'Otan, dont le secrétaire général, Anders Fogh Rasmussen, a encore répété mercredi que l'Alliance n'a aucune intention d'intervenir militairement dans ce conflit qui a fait plus de 41.000 morts d'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), proche de l'opposition. Mme Clinton a aussi renouvelé son appel à une transition politiques en Syrie, insistant pour que le régime de M. Assad y participe "avant de tomber". (PVO)

Nos partenaires