Hausse du nombre de patients incapables de payer leur consultation

26/02/14 à 19:15 - Mise à jour à 19:15

Source: Le Vif

(Belga) Quatre médecins sur dix ont été confrontés à un nombre croissant de patients incapables de payer les honoraires au cours des cinq dernières années, selon des chiffres communiqués mercredi par le Syndicat neutre pour indépendants (SNI). Même si elle ne dispose pas de données à ce sujet, l'Association belge des syndicats médicaux (Absym) nuance la portée de ce problème et souligne le défi que constitue le paiement des médicaments pour un certain nombre de patients.

Hausse du nombre de patients incapables de payer leur consultation

Quelque 5% des patients ne savent pas payer les honoraires au moment de la consultation, selon les chiffres du SNI, collectés auprès de 412 médecins généralistes et spécialistes en Belgique. Seuls 2% des médecins n'ont jamais été confrontés à un patient incapable de payer sa consultation, ressort-il encore de l'étude menée par le syndicat. "Pour les professions médicales et paramédicales, la récupération des honoraires est devenue plus compliquée ces dernières années. C'est en grande partie dû à la crise économique", commente Christine Mattheuws, la président du SNI. Marc Moens, le vice-président de l'Absym, nuance le problème des honoraires impayés, soulignant que le système du tiers-payant fonctionne très bien en Belgique. "Environ 800.000 personnes bénéficient d'un système social supplémentaire et paient un ticket-modérateur, à leur charge, de un euro par consultation", explique-t-il. Il pointe néanmoins un problème plus criant selon lui, celui du coût des médicaments. "Il existe différents systèmes de remboursement selon le type de médicament", indique-t-il, ajoutant qu'il n'est pas rare que des patients dans le besoin reportent l'achat des produits qui leur ont été prescrits. (Belga)

Nos partenaires