Hausse des suicides et tentatives de suicide sur le rail en 2012

17/01/13 à 19:55 - Mise à jour à 19:55

Source: Le Vif

(Belga) En 2012, 102 suicides et 98 tentatives de suicide sur le rail ont été dénombrés, soit une hausse de près de 15% par rapport à l'année précédente et de 40% par rapport aux chiffres de 2010, a indiqué jeudi Frédéric Sacré, porte-parole d'Infrabel à l'Agence Belga.

"Le suicide est avant tout un drame humain qui nous interpelle. Nous collaborons activement pour endiguer ce phénomène", explique M. Sacré. Infrabel a en effet entamé, dès 2010, des discussions avec des associations spécialisées dans la lutte contre le suicide. Ces dernières ont notamment pu bénéficier d'espaces publicitaires, mis gratuitement à leur disposition, pour mener des campagnes de sensibilisation. Le gestionnaire du réseau a également identifié 24 "endroits sensibles" à proximité desquels la végétation a été enlevée afin de favoriser la visibilité pour les conducteurs de train. Infrabel a en outre investi plus de 700.000 euros pour placer des grillages (14km) à proximité des voies dans certains "endroits sensibles". D'après des études, 70 pc des tentatives abandonnées ou postposées le sont à cause de petits obstacles à franchir. Des groupes de réflexion ont par ailleurs été mis en place au sein d'Infrabel qui a notamment adapté dans ce cadre sa politique de communication concernant les suicides. Lors de l'année 2012, 1.561 trains ont été supprimés et 75.500 minutes de retard ont été enregistrées à la suite de suicides ou de tentatives. Un suicide entraîne un blocage de la ligne concernée au minimum durant deux heures, a précisé Frédéric Sacré. (QUJ)

Nos partenaires