Haren: Une quarantaine de personnes buttent des pommes de terre en soutien aux paysans

21/06/14 à 18:54 - Mise à jour à 18:53

Source: Le Vif

(Belga) Une quarantaine de personnes ont participé au buttage de pommes de terres plantées le 17 avril dernier sur le site de la future prison de Haren, à l'occasion de la journée internationale des luttes paysannes. L'objectif de l'Assemblée des Patatistes qui organisait l'action, était de sensibiliser le monde politique et les citoyens, sur les problématiques de l'accès aux terres pour les paysans et de la garantie de la souveraineté alimentaire.

Les personnes ayant répondu à l'appel de l'Assemblée des Patatistes, estiment que Haren est un des derniers paysages rural et une des dernières zones en Région bruxelloise, où il y a encore des terres agricoles cultivables. Selon elles, le projet de construction d'une maxi-prison à Haren, bétonnera une surface cultivable d'environ 19 hectares alors que la capacité de nourrir les villes en circuits courts, est de plus en plus menacée. "A travers cette action, nous voulons rappeler que l'accès à la terre pour les paysans est important pour tous. Comment garantir notre souveraineté alimentaire dans le futur si l'accès pour les paysans est rendu impossible par le bétonnage des terres cultivables ? ", s'est interrogée Laurence Van Belle, membre des Patatistes. "Nous voulons pouvoir donner à chacun le choix d'avoir accès à une alimentation de qualité, produite localement et soutenable, au lieu d'affamer le Sud. Actuellement nous sommes dans une dérive agro-industrielle, alors que des fermes disparaissent quotidiennement en Belgique", a-t-elle conclu. (Belga)

Nos partenaires