Gros progrès dans la lutte contre les maladies tropicales

16/01/13 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Source: Le Vif

(Belga) De gros progrès ont été réalisés ces dernières années dans la lutte contre les "maladies tropicales négligées", mais la dengue connaît une progression inquiétante et tue plusieurs milliers de personnes chaque année, selon un rapport de l'Organisation mondiale de la santé publié mercredi.

"L'OMS a relevé des progrès sans précédent contre 17 maladies tropicales négligées (neglected tropical diseases - NTD), grâce à une nouvelle stratégie globale, une fourniture régulière de médicaments de qualité et au coût surveillé et au soutien de nombreux partenaires", indique le rapport. Deux de ces maladies devraient être éradiquées prochainement; la dracunculose, ou maladie du ver de Guinée, en 2015 et le pian, une maladie de la peau et des articulations transmise par bactérie, en 2020, estimé l'OMS. Quelque 1 milliard de personnes dans le monde sont touchées par ces 17 maladies tropicales. Le rapport, dont la première édition a été publiée en 2010, fixe également des objectifs d'élimination pour 5 maladies, et des objectifs de mises sous contrôle pour 9 autres d'ici 2020. Selon le Dr Margaret Chan, directrice générale de l'OMS, le principal défi à présent est l'accès au médicament pour "les gens qui en ont besoin, au moment oû il le faut". Durant les 5 prochaines années, l'OMS s'est fixée pour objectif de traiter 235 millions de personnes contre le schistosomiase (affection parasitaire dûe à des vers). La maladie du sommeil (trypanosomiase) a touché moins de 7.000 personnes en 2011, contre plus de 30.000 cas par an au début des années 2000. La rage a été éliminée dans plusieurs pays, et l'OMS a pour objectif de l'éliminer complètement d'ici 2020. Les experts de l'OMS ont cependant relevé que la dengue progresse de manière inquiétante, en raison du changement climatique, et des grands mouvements de population. Selon l'OMS, quelque 2 millions de cas de dengue par an ont été répertoriés par 100 pays au cours des deux dernières années, causant entre 5.000 et 6.000 morts. (VIM)

Nos partenaires