Groen n'exclut pas une coalition avec la N-VA à Anvers

15/10/12 à 10:58 - Mise à jour à 10:57

Source: Le Vif

(Belga) Interrogé lundi matin sur les ondes de Radio 1 sur la possibilité de voir Groen entrer dans une coalition avec la N-VA à Anvers, Wouter Van Besien a répondu que ce ne serait "pas évident" mais qu'il il serait sot de totalement l'exclure.

Wouter Van Besien, qui s'est par ailleurs réjoui que Groen ait décroché plus de 75 sièges lors des ces élections locales, a souligné le fait que les programmes de la N-VA et de Groen sont fort éloignés l'un de l'autre. La N-VA, grand vainqueur dans la métropole portuaire, a annoncé la tenue de discussions avec tous les autres partis. Bart De Wever s'est déjà entretenu avec le bourgmestre sortant, Patrick Janssens, mais la prochaine coalition n'a pas été évoquée, a de son côté laissé entendre Liesbeth Homans, qui était deuxième sur la liste N-VA. "Cela fait quand même quelque chose de voir ainsi un concurrent perdre", a-t-elle reconnu, émue, au sujet de Patrick Janssens, vu en larmes à l'annonce des résultats. Liesbeth Homans a en outre confirmé que Bart De Wever "a l'ambition" de devenir pendant six ans le bourgmestre d'Anvers. Elle a enfin estimé que le discours, de portée nationale, prononcé par le président de la N-VA à l'hôtel de ville d'Anvers, n'était pas inapproprié. "Le ton était bon", a-t-elle conclu. Le président du CD&V, Wouter Beke, s'est dit satisfait que son parti se soit maintenu et a estimé que De Wever doit s'occuper en premier lieu d'Anvers plutôt que de préparer les élections de 2014. De son côté, le président de l'Open Vld, Alexander De Croo, a exprimé sa confiance en Annemie Turtelboom, la ministre de la Justice, dont la liste s'est faite devancer à Anvers par les écologistes de Groen et le PVDA+, l'aile flamande du PTB. "Ma confiance en Annemie Turtelboom n'a été entamée d'aucune manière", a-t-il assuré, qualifiant "de travail de longue haleine" un redressement de son parti dans la métropole. Enfin, Filip De Winter (Vlaams Belang) a reconnu la défaite électorale de son parti et estimé que Vlaams Belang a besoin d'une nouvelle stratégie, susceptible notamment de le démarquer de la N-VA. (VIM)

Nos partenaires