Grève du platine en Afrique du Sud: 3 mineurs tués à Marikana

12/05/14 à 11:06 - Mise à jour à 11:06

Source: Le Vif

(Belga) Trois mineurs non grévistes ont été tués à Marikana (nord), dans la "ceinture de platine" sud-africaine affectée par une longue grève qui dure depuis le 23 janvier, a indiqué lundi le Syndicat national des mineurs (NUM, minoritaire).

Grève du platine en Afrique du Sud: 3 mineurs tués à Marikana

Deux mineurs ont été tués à la machette en se rendant au travail et le troisième a été attaqué chez lui, avec sa femme -qui est également décédée-, alors que le groupe britannique Lonmin rouvrait sa mine de Marikana pour les non-grévistes lundi matin, a indiqué à l'AFP Livhuwani Mammburu, porte-parole du NUM. "Deux de nos membres ont été tués au (puits) Eastern Platinum tôt ce matin (de lundi). Un autre de nos membres a été attaqué chez lui à Batong, pas loin de Lonmin, et sa femme et lui ont été tués", selon M. Mammburu. La police s'est contentée de dire qu'elle préparait un rapport. Ces attaques proviennent alors que Lonmin, numéro trois mondial du platine, a rouvert sa mine de Marikana, paralysée depuis plus de trois mois par une grève très dure menée par le syndicat rival Amcu. Court-circuitant Amcu, la direction a approché directement les mineurs pour les inciter à revenir au travail. Amcu réclame depuis le début un salaire de base de 12.500 rands (860 euros) mensuels, hors primes. Sans bouger sur le fond, le syndicat a accepté d'étaler l'augmentation sur quatre ans, ce qui, selon les patrons, correspondrait à 30% de plus par an. Les trois groupes touchés par la grève, Anglo American Platinum (Amplats), Impala Platinum (Implats) et Lonmin, ont proposé d'arriver à une somme minimum pour les mineurs de fond, primes de logement et congés payés compris, de 12.500 rands par mois d'ici juillet 2017. (Belga)

Nos partenaires