Grève des pompiers bruxellois - Doulkeridis demande la suspension du mouvement

05/03/14 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire d'État bruxellois Christos Doulkeridis a demandé mercredi la suspension du mouvement de grève lancé lundi par le Service d'Incendie et de l'Aide Médicale Urgente (SIAMU). Cette action, qui touche le département prévention du service, retarde la remise d'avis nécessaires dans plusieurs procédures, dont l'octroi des permis d'urbanisme.

Selon le secrétaire d'État, cette grève est "disproportionnée". "Face aux enjeux économiques, d'emploi ou démographiques, il est essentiel de tout faire à Bruxelles pour soutenir les porteurs de projet, les entreprises et indépendants en attente d'un avis du SIAMU pour démarrer une activité ou ouvrir de nouvelles places scolaires ou en crèche, par exemple", a-t-il souligné. M. Doulkeridis a enjoint à la direction du SIAMU d'accélérer la mise en oeuvre de différentes décisions déjà prises par le gouvernement régional, telles que la promotion des majors et des commandants et l'engagement de nouveaux officiers. S'il ne conteste pas les difficultés invoquées par les pompiers, il en relativise toutefois l'ampleur et rappelle les mesures déjà prises par le gouvernement bruxellois en faveur des hommes du feu: recrutement de trois assistants en prévention supplémentaires, adoption d'un cadre linguistique, plusieurs vagues de promotion, engagement depuis 2011 de près de 180 pompiers (dont 46 sont entrés en service le 1er mars, soit un effectif total de près de 1.000 pompiers) et la mise en place d'une direction administrative. "Je prends l'engagement avec le SIAMU et surtout avec les pompiers, dont je souligne la qualité du travail au service des Bruxellois, de faire aboutir une série de dossiers en suspens. Mais pour y parvenir, il est indispensable de travailler dans la sérénité. Il est important que chaque acteur au SIAMU continue à assumer ses responsabilités", a-t-il ajouté. Les syndicats n'ont pas encore officiellement réagi. Ils enverront un communiqué en fin de journée. La réponse sera toutefois négative, si l'on en croit le délégué SLFP, Eric Labourdette. Le syndicaliste pointe du doigt la direction administrative du SIAMU en qui, dit-il, les pompiers ont perdu confiance. Les pompiers réclament des mesures urgentes pour recruter ou promouvoir des officiers, dont plusieurs se rapprochent de la retraite. Ils dénoncent plus généralement un manque d'effectifs: 123, d'après leurs calculs. (Belga)

Nos partenaires