Grève à la SNCB - "Près de 65% du personnel n'est pas présent sur son lieu de travail"

30/06/14 à 10:41 - Mise à jour à 10:41

Source: Le Vif

(Belga) "D'après les premières observations, environ 65% du personnel de la SNCB et d'Infrabel n'est pas présent sur son lieu de travail", estime lundi matin Michel Abdissi, président de la CGSP-Cheminots. Il relève aussi que des affiliés de la CSC-Transcom se trouvent parmi les grévistes.

Grève à la SNCB - "Près de 65% du personnel n'est pas présent sur son lieu de travail"

"La grève concerne l'ensemble du personnel de la SNCB et d'Infrabel, et pas uniquement les conducteurs et les accompagnateurs de train", précise Michel Abdissi. Soutenue par le syndicat socialiste, l'action vise notamment à dénoncer des problèmes d'effectifs et la lenteur des engagements à la SNCB. Pour le président du secteur Cheminots, le soutien qu'elle rencontre "démontre le ras-le-bol des travailleurs de ne pas pouvoir profiter de leurs jours de liberté. Les derniers documents qui nous sont parvenus montrent que la direction n'a aucune envie de recruter davantage. Elle pense seulement à améliorer la productivité. Notre préavis de grève avait donc tout son sens." Le syndicaliste relève par ailleurs que des affiliés de la CSC-Transcom participent à la grève. "Apparemment, ils sont couverts par le syndicat chrétien. Je ne veux pas polémiquer, mais je trouve cela étrange." "La position de la CSC-Transcom par rapport à la grève n'a pas changé", réagit Isabelle Bertrand, secrétaire nationale du syndicat chrétien pour le secteur des chemins de fer. Tout comme le SLFP-Cheminots (syndicat libéral) et le Syndicat indépendants des cheminots (SIC), la CSC-Transcom ne soutient pas le mouvement initié par le syndicat socialiste, jugé "trop hâtif". "Lorsqu'une organisation syndicale dépose un préavis, les travailleurs qui ont des difficultés à travailler sont couverts administrativement. C'est la réglementation qui le permet, tout simplement", explique Isabelle Bertrand. Elle n'ignore pas que des affiliés de la CSC-Transcom se trouvent parmi les grévistes, mais se dit incapable de chiffrer le phénomène. (Belga)

Nos partenaires