Grèce: perpétuité pour 2 militants présumés d'Aube dorée, meurtriers d'un Pakistanais

15/04/14 à 20:09 - Mise à jour à 20:09

Source: Le Vif

(Belga) Un tribunal d'Athènes a condamné mardi à la prison à perpétuité deux militants présumés du parti néo-nazi Aube dorée pour le meurtre d'un jeune Pakistanais dans une rue de la capitale grecque en janvier 2013. La cour criminelle qui jugeait les circonstances du meurtre de Shehzad Luqman, 27 ans, n'a cependant pas reconnu le mobile raciste du crime qu'avait soutenu le parquet.

"Il s'agit d'un crime purement raciste (...) qui ne correspond en rien à l'histoire et à la culture de la Grèce", avait dénoncé le procureur. Dionyssis Liakopoulos et Christos Steriopoulos, 25 et 29 ans, deux membres présumés d'Aube Dorée qui ont récusé tout au long du procès cette appartenance, sont accusés d'avoir agressé le jeune homme qui circulait à vélo dans le quartier athénien de Petralona, en contrebas de l'Acropole, au petit matin. Les parents de la victime venus du Pakistan ont assisté au procès ouvert en décembre 2013, qui est l'une des premières affaires criminelles imputées au parti Aube Dorée à être jugée. Porteur d'un discours ouvertement xénophobe et antisémite, Aube dorée est apparue dans les années 80 et a longtemps agi comme un groupuscule semi-clandestin avant de faire son entrée au parlement pour la première fois en juin 2012, en pleine crise grecque. Après avoir bénéficié de plusieurs années d'impunité, Aube dorée, qui atteint 8% des intentions de vote dans les sondages, est au coeur d'une vaste enquête judiciaire sur les nombreuses agressions, visant principalement des étrangers, et au moins un meurtre dont ses membres sont soupçonnés. (Belga)

Nos partenaires