Grèce: les juges estiment "anticonstitutionnelle" la réduction de leurs salaires

07/11/12 à 16:27 - Mise à jour à 16:27

Source: Le Vif

(Belga) La Cour suprême grecque a jugé mercredi "anticonstitutionnelle" la réduction de près de 27% des salaires des juges prévue dans le projet de loi d'austérité pluri-annuel soumis au vote des députés mercredi soir.

Cette réduction est "anticonstitutionnelle" et "illégale", a indiqué la présidente de l'Union des juges et des procureurs, Vassiliki Thanou. La Cour suprême rappelle que la constitution prévoit que le salaire des juges est "proportionnel au salaire des députés", qui, lui ne subit pas de coupes dans le projet de loi. Une délégation de juges de la Cour suprême devait se rendre mercredi après-midi au parlement où a lieu le débat en procédure d'urgence du projet de loi. Le vote est prévu tard dans la soirée. Réclamées par les bailleurs internationaux du pays, UE et FMI, en échange de la poursuite de leur assistance financière, les nouvelles mesures comprennent des économies de 18,1 milliards d'euros que la Grèce doit faire d'ici 2016. La moitié des économies doit être appliquée dès l'année 2013, et inscrite au budget qui sera présenté dimanche au vote des députés. Plusieurs catégories de fonctionnaires allant des universitaires, diplomates aux juges en passant par les policiers et pompiers sont touchés par des réductions importantes de leurs salaires de base. Elles vont de 27% pour la magistrature (3.000 euros pour le président de la Cour de cassation) à 2% pour les sans grades de l'armée. Une grève générale de 48 heures se poursuivait mercredi à l'appel des syndicats du privé et du public, GSEE et Adedy, contre cette vague d'austérité, tandis que des manifestations étaient prévues devant le parlement mercredi soir. (DGO)

Nos partenaires