Grèce: Le parlement lève l'immunité de députés néonazis d'Aube dorée

16/10/13 à 13:20 - Mise à jour à 13:20

Source: Le Vif

(Belga) Le parlement grec a levé mercredi l'immunité de trois députés d'Aube dorée, le parti néonazi au centre d'une offensive des autorités après le meurtre d'un musicien antifasciste en septembre.

Grèce: Le parlement lève l'immunité de députés néonazis d'Aube dorée

Ce vote ouvre la voie à l'inculpation des députés George Germenis, Efstathios Boukouras, Panagiotis Iliopoulos pour "appartenance à une organisation criminelle". Le parlement a également levé l'immunité de trois autres députés de ce parti, déjà inculpés pour le même crime, mais qui seront cette fois poursuivis pour des délits liés à des violences imputées à Aube dorée. Il s'agit du porte-parole du parti Ilias Kassidiaris, de Ilias Panagiotaros et Chrysovalantis Alexopoulos. A l'ouverture de la séance, M. Kassidiaris a dénoncé "un complot minable contre son parti, une tentative pour démolir la Constitution" et annoncé qu'Aube dorée s'abstenait de voter. Les députés néonazis ont ainsi quitté la salle de l'Assemblée dès le début du vote. Le vote a recueilli plus des deux tiers des voix en faveur de la levée de l'immunité, sur un total de 300 députés. De son côté, Panagiotis Iliopoulos a lancé: "Je suis poursuivi pour mes idées et non pas pour mes actes, je n'ai commis aucun crime". Six députés de ce parti, qui a 18 sièges au parlement, avaient déjà été inculpés pour ce même crime d'"appartenance à une organisation criminelle", dont trois, y compris le dirigeant du parti Nicos Michaloliakos, sont en détention provisoire depuis le début du mois. Le vote parlementaire a été décidé à la suite d'une demande du parquet de la Cour suprême qui dirige l'enquête contre Aube dorée, entamée après le meurtre d'un rappeur antifasciste, le 18 septembre à la sortie d'un bar près d'Athènes, par un militant d'Aube dorée. (Belga)

Nos partenaires