Grèce: affrontements entre policiers et manifestants après le meurtre d'un anti-fasciste

18/09/13 à 19:51 - Mise à jour à 19:51

Source: Le Vif

(Belga) Des affrontements ont éclaté mercredi soir entre la police et des manifestants qui protestaient près d'Athènes contre le meurtre d'un rappeur anti-fasciste par un militant néonazi présumé, a annoncé l'agence de presse grecque ANA.

La police a tiré des grenades lacrymogènes pour disperser un groupe de manifestants qui lançaient des pierres et des morceaux de bois sur les forces de l'ordre, selon la même source. La manifestation, qui rassemblait environ 5.000 personnes, selon des sources policières, avait été organisée sur les lieux du drame, à Keratsini, une banlieue populaire de l'ouest d'Athènes. Des médias locaux ont montré des images de poubelles incendiées par des manifestants, dont la plupart étaient des militants d'extrême gauche et des alternatifs. Dans la nuit de mardi à mercredi, un musicien et militant anti-fasciste âgé de 34 ans, Pavlos Fyssas, a été tué à coups de stylet par un homme identifié, selon la police, comme étant un membre présumé du parti néonazi Aube dorée. Le meurtre a été condamné par plusieurs dirigeants syndicaux et manifestants au cours d'un défilé qui a réuni environ 10.000 personnes, plus tôt dans la journée dans le centre d'Athènes, pour protester contre une réforme brutale du secteur public. Le parti Aube dorée, qui surfe sur le chômage galopant et la grave crise économique en Grèce, est soupçonné d'avoir orchestré des attaques contre des immigrés, et plusieurs de ses 18 députés sont poursuivis pour violences. (Belga)

Nos partenaires