Gouvernement bruxellois: coup de pouce financier aux bureaux d'intérim social

30/08/12 à 17:35 - Mise à jour à 17:35

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement bruxellois a décidé jeudi d'accorder trois subsides, pour un montant total de 450.000 euros, destinés à financer le fonctionnement des trois bureaux d'intérim social que compte la Région-capitale: Exaris, InterS et Potentia, a annoncé jeudi le ministre bruxellois de l'Emploi et de l'Economie, Benoît Cerexhe.

Gouvernement bruxellois: coup de pouce financier aux bureaux d'intérim social

Initiés lors de la précédente législature, les bureaux d'intérim social ont été mis sur pied pour favoriser la mise à l'emploi des jeunes, âgés de 16 à 30 ans, qui se trouvent dans une situation particulièrement difficile sur le marché du travail et qui ne disposent pas du diplôme de l'enseignement supérieur. En 2011, ces trois bureaux ont permis à 848 de ces jeunes en difficulté et sans diplôme de l'enseignement secondaire supérieur de travailler dans le cadre de contrats à durée déterminée et à 222 jeunes de décrocher un contrat à durée indéterminée, a précisé le ministre Cerexhe. Le jobcoaching organisé par ces bureaux implique que le demandeur d'emploi soit accompagné dès qu'il a posé sa candidature jusqu'à la signature d'un contrat fixe. Cela se fait de manière très concrète, en conseillant l'intéressé sur sa présentation personnelle et son comportement, en expliquant ce qu'est la culture d'entreprise, en l'accompagnant personnellement à son entretien de sélection, en organisant son déplacement domicile-travail et vice-versa par les transports en commun, en envoyant des encouragements et des sms de rappel lorsque l'intéressé se rend pour la première fois à son travail. L'accompagnement se poursuit également après la mise à l'emploi. (PVO)

Nos partenaires