"Good morning Belgium", une profession de foi dans la pérennité du pays

15/11/12 à 15:09 - Mise à jour à 15:09

Source: Le Vif

(Belga) "Je serai mort depuis longtemps que la Belgique existera toujours". C'est la conviction du philosophe Philippe Van Parijs. Il l'a exprimée jeudi lors de la présentation du livre "Good morning Belgium - Réflexions pour un fédéralisme revigoré" auquel il a contribué.

L'ouvrage regroupe des articles écrits par neuf auteurs différents (juristes, philosophes, historiens...) et se veut "grand public", selon le politologue Vincent Laborderie qui a coordonné l'ouvrage. La ligne générale, selon les auteurs, est d'aller à l'encontre de l'impression - trop répandue dans la partie francophone du pays - que la Belgique est menacée. Pour M. Laborderie, "la Belgique continuera d'exister" et la crise de 2010 en est la preuve. Pour autant, les auteurs ne défendent pas un retour en arrière vers des structures centralisées. "Au contraire", a dit M. Van Parijs. "Pour construire l'avenir, il faut se parler et écouter l'autre", a-t-il ajouté en constatant que le pays était composé de deux opinions publiques distinctes. Il a répété que selon lui la Belgique doit évoluer vers un fédéralisme de 4 Régions avec une circonscription fédérale pour constituer un lien entre ces Régions. Le livre ne paraît qu'en français mais compte plusieurs Flamands parmi les auteurs dont Luc Ryckaert, qui a souligné "le flou intentionnel" autour du terme confédéralisme. Ce terme est utilisé à tort dans les programmes du CD&V et de l'Open Vld. Quant à la N-VA, elle camoufle sous ce terme son idéologie séparatiste dont elle sait qu'elle n'est pas soutenue par la majorité des Flamands, ajoute Luc Ryckaert. L'ouvrage est dédié à Ludo Dierickx, fondateur de BPlus. Plusieurs auteurs sont membres de ce mouvement mais chaque contribution a été faite à titre personnel, a souligné M. Laborderie. (ALN)

Nos partenaires