GM attaque le port d'Anvers en justice concernant la vente des terrains d'Opel

20/08/13 à 19:28 - Mise à jour à 19:28

Source: Le Vif

(Belga) Le constructeur automobile General Motors (GM) a cité en justice le 25 juillet la société portuaire d'Anvers (GHA) pour une nouvelle fois empêcher l'achat des terrains de l'usine Opel, a annoncé le port d'Anvers dans un communiqué mardi. Une citation en justice qui fâche le président et échevin anversois du port, Marc Van Peel (CD&V).

GM attaque le port d'Anvers en justice concernant la vente des terrains d'Opel

En 2011, la société portuaire a décidé de faire usage du droit de rachat qui avait été contractuellement établi, car Opel Anvers avait pu, au milieu des années 1960, s'offrir les terrains pour un prix avantageux. Après la fermeture de l'usine Opel, GM avait décidé de remettre en vente les terrains. Le port d'Anvers avait alors mis une offre sur la table. Offre refusée par General Motors qui la jugeait trop peu élevée. Des experts indépendants, désignés par le tribunal ont alors estimé le prix de vente à 43,6 millions d'euros. La société portuaire a, depuis, maintenu son intention d'acquérir les terrains, dont la surface représente 90 hectares. Mais le 25 juillet dernier, GM a attaqué le port d'Anvers en justice, rapporte ce dernier après en avoir pris connaissance lundi. "En ces temps économiquement difficiles, il est incompréhensible qu'une multinationale comme General Motors nous empêche, par une nouvelle procédure judiciaire, de créer de l'emploi et de l'activité économique", déclare Marc Van Peel. Il espère que "GM va cesser de se mettre en travers de la route (de nos) projets de développement pour ce site, qui est important pour le port d'Anvers, mais aussi pour l'emploi dans la région". La société portuaire campe sur son offre de 43,6 millions d'euros. (Belga)

Nos partenaires