Giet quitte le conseil communal de Sprimont en vue d'accéder à la Cour constitutionnelle

12/05/13 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Source: Le Vif

(Belga) Le député et ex-président faisant fonction du PS, Thierry Giet, démissionnera lundi du conseil communal de Sprimont pour pouvoir être nommé juge à la Cour constitutionnelle.

Giet quitte le conseil communal de Sprimont en vue d'accéder à la Cour constitutionnelle

Au mois d'avril, M. Giet, premier échevin et chef de groupe à la Chambre, a déposé sa candidature à la Cour constitutionnelle. S'il est nommé, ce mandat sera incompatible avec tout autre mandat politique. Lundi sa démission en tant que conseiller communal et échevin devrait être acceptée par le conseil communal de Sprimont. C'est l'actuel troisième échevin, Philippe Leerschool, qui lui succédera. S'il est nommé à la Cour constitutionnelle, Thierry Giet, 54 ans, juriste de formation et avocat, remplacera Roger Henneuse, qui fêtera, le 18 juin prochain, ses 70 ans, âge de la retraite prévu par la loi. Le nom de son successeur sera dévoilé dans les prochains jours. "Les candidats ne se bousculent pas au portillon, il y a 99% de chance pour que ce soit Thierry Giet qui soit nommé", a indiqué son attaché de presse. Auquel cas, le Sprimontois prendra ses nouvelles fonctions le 19 juin prochain. Un timing qui en a surpris plus d'un à Sprimont puisqu'en octobre dernier, le PS avait réussi à revenir au pouvoir dans la commune de la province de Liège après plus de 40 ans d'opposition. "Une place de juge comme celle-là se présente tous les 15 ans, a commenté l'attaché de presse de Thierry Giet. Il a beaucoup réfléchi. Il avait également envie de se poser un peu." D'ici le mois de juin, M. Giet restera député à la Chambre. (Belga)

Nos partenaires