Génocide rwandais - La soeur d'une des victimes civiles belges "choquée" par l'invitation tardive pour Kigali

16/03/14 à 20:29 - Mise à jour à 20:29

Source: Le Vif

(Belga) La soeur de l'une des victimes civiles belges du génocide rwandais de 1994, Martine Beckers, s'est plainte dimanche de la manière dont le gouvernement l'avait invitée à assister aux cérémonies de commémoration du 20ème anniversaire du génocide.

Claire Beckers s'est déclarée "surprise", "choquée" et "blessée" de n'avoir été invitée que dimanche, par un coup de téléphone d'un membre du cabinet du Premier ministre Elio Di Rupo. Aucun détail ne nous a été fourni, a ajouté Mme Beckers, dont la soeur, Martine, mariée à un Rwandais tutsi, a été assassinée à Kigali, le 9 avril 1994. Elle est l'une des quelque douze victimes civiles belges - outre les dix Casques bleus qui servaient sous l'égide de l'ONU - ayant perdu la vie lors du génocide, qui a fait quelque 800.000 morts en trois mois, d'avril à juillet 1994. M. Di Rupo avait annoncé vendredi que le gouvernement fédéral invitait "les familles de nos dix para-commandos et des victimes civiles à bord de l'avion gouvernemental, afin qu'elles puissent assister aux cérémonies à Kigali", prévues le 7 avril prochain. Mme Beckers s'est demandé si "on (elle) n'est pas là pour faire de la figuration" au profit du monde politique. Elle s'est déjà rendue deux fois au Rwanda pour rendre hommage à sa soeur, en 2000 et en 2004, à l'invitation du Premier ministre de l'époque, Guy Verhofstadt. "C'était alors bien organisé", a-t-elle souligné en substance. (Belga)

Nos partenaires