Genève II - Ban Ki-moon aux Syriens: "Trop, c'est trop, il est temps de négocier"

22/01/14 à 19:27 - Mise à jour à 19:27

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé mercredi les Syriens à négocier pour arriver à une "fin immédiate" du conflit, estimant qu'"il y a déjà eu trop d'"horreurs" et de "souffrances".

Genève II - Ban Ki-moon aux Syriens: "Trop, c'est trop, il est temps de négocier"

Dignitaires et opposants syriens se sont retrouvés mercredi dans la ville suisse de Montreux pour leur premier face-à-face depuis le début de la guerre qui ravage leur pays depuis presque trois ans, en présence d'une quarantaine de pays. "Notre but était d'envoyer un message aux deux délégations syriennes et au peuple syrien pour dire que le monde veut une fin immédiate du conflit", a déclaré M. Ban. "Trop, c'est trop, il est temps de négocier", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse de clôture de la réunion de Montreux. "Nous devons saisir cette chance fragile. Personne ne sous-estime l'importance de la tâche", a-t-il tenu à souligner. "C'est la première fois qu'on les réunit. Il faut encourager les parties à parler dès que possible (...) je suis certain que les talents de médiateur de M. Brahimi feront qu'ils s'assoiront autour de cette table", a-t-il dit en référence au médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, assis à ses côtés. Ce dernier a indiqué qu'il rencontrera jeudi les deux parties pour discuter de la prochaine étape des négociations dans le cadre de la conférence dite de Genève II. "Demain, je vais les rencontrer séparément et voir quelle est la meilleure manière d'aller de l'avant. Allons-nous nous réunir dans une même salle et entamer les discussions ou parlerons-nous séparément un peu avant ? Je ne sais pas encore", a ajouté M. Brahimi. (Belga)

Nos partenaires