Genève-2: la Ligue arabe réunie pour soutenir l'opposition syrienne

03/11/13 à 20:36 - Mise à jour à 20:36

Source: Le Vif

(Belga) Les ministres arabes des Affaires étrangères étaient réunis dimanche soir au Caire afin d'apporter leur soutien à l'opposition syrienne en vue de la tenue de la conférence de paix dite Genève-2.

Le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, a appelé dans son discours d'ouverture les chefs de diplomatie arabes à "apporter tout leur soutien à la Coalition nationale syrienne (opposition) afin de l'encourager à participer à la conférence Genève-2 et de soutenir sa position dans les négociations". Plusieurs fois reportée, l'organisation de Genève-2 --voulue par les Américains et les Russes-- se révèle très difficile car l'opposition, divisée sur une éventuelle participation, réclame des garanties qu'elle aboutira à un départ du président syrien Bachar al-Assad, ce que le régime rejette catégoriquement. Saluant "la tenue de Genève-2 pour trouver une solution politique" au conflit qui a fait depuis mars 2011 plus de 120.000 morts, selon une ONG, le ministre qatari des Affaires étrangères Khaled al-Attiyah a exhorté ses homologues à "adopter une position arabe unie dans les négociations" afin de de ne pas donner au régime de Bachar al-Assad "une autre occasion de se jouer du peuple syrien". De son côté, le chef de la Coalition syrienne, Ahmed al-Jarba, a rappelé que l'opposition s'engageait à "n'aller à Genève-2 qu'unie", réitérant la condition sine qua non posée par son camp: un cessez-le-feu durant les négociations. Il a ensuite appelé les Etats arabes à "prendre une décision claire sur la livraison d'armes au peuple syrien", affirmant "être prêt à fournir toutes les garanties qu'elles ne tomberont pas entre de mauvaises mains" alors que de nombreux pays ont déjà exprimé leurs craintes de voir les jihadistes s'emparer de l'armement destiné à la rébellion. L'opposition doit se réunir le 9 novembre à Istanbul pour décider de sa participation à Genève-2. Le Conseil national syrien (CNS), le groupe le plus important de la Coalition de l'opposition, a d'ores et déjà annoncé qu'il n'irait pas à Genève et menacé de faire scission si la Coalition y assistait. (Belga)

Nos partenaires