Geert Bourgeois coule définitivement le projet de sauvetage du Charlesville

29/01/14 à 08:49 - Mise à jour à 08:49

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre flamand du Patrimoine Geert Bourgeois a écarté tout renflouage de l'ex-navire colonial Charlesville. Le coût de celui-ci est évalué à 22 millions d'euros, a-t-il répondu à une question du député Wim Wienen (Vlaams Belang), rapporte Gazet van Antwerpen mercredi.

Geert Bourgeois coule définitivement le projet de sauvetage du Charlesville

"Même si le paquebot était renfloué et nous était offert gratuitement, il semble impossible de ramener l'épave à Anvers. Que se passera-t-il si elle coule alors qu'elle navigue sur l'Escaut? Je ne veux pas courir ce risque", a expliqué le ministre. "Et quel est l'état du navire aujourd'hui? Qu'en reste-t-il? Un super musée? C'est une idée, pas un projet bien fignolé." Geert Bourgeois ajoute qu'il n'a pas eu plus de contact avec Watererfgoed Vlaanderen (l'agence flamande du patrimoine maritime). Il fallait d'abord que les ferrailleurs renflouent le bateau à leurs frais avant de l'envoyer à Anvers. Le Charlesville a sombré en mai au large des côtes polonaises après plusieurs tentatives infructueuses de le rapatrier en Flandre. Il était en route vers un chantier de démolition en Lituanie. Ce navire effectuait des liaisons entre Anvers et Matadi dans les années 1960. (Belga)

Nos partenaires