GDF soupçonné d'évasion fiscale: Ecolo réclame la clarté et la transparence

15/02/14 à 19:11 - Mise à jour à 19:11

Source: Le Vif

(Belga) La députée fédérale Ecolo Muriel Gerkens a réclamé samedi "la clarté, la transparence et la mise sur la table des accords que le gouvernement Di Rupo négocie sans cesse en grande discrétion, même vis-à-vis du Parlement, avec GDF Suez-Electrabel". Cette réaction fait suite aux révélations dans la presse selon lesquelles l'Inspection spéciale des Impôts (ISI) a ouvert une enquête pour évasion fiscale à l'encontre de GDF Suez et de sa filiale belge Electrabel.

Cette enquête de l'ISI se base sur un rapport de la Commission de Régulation de l'Électricité et du Gaz (Creg) selon lequel Electrabel Customer Solutions (ECS, la filiale belge spécialisée dans la fourniture d'électricité et de gaz au sein de laquelle sont associés Electrabel et les communes) aurait payé en 2012 au moins 500 millions d'euros en trop le gaz acheté à sa maison-mère GDF Suez. Ce qui aurait lésé, selon la Creg, tant le fisc que les communes belges qui sont actionnaires d'ECS. Une réunion est prévue la semaine prochaine entre l'ISI et la CREG. Muriel Gerkens appelle "une nouvelle fois" le gouvernement à imposer le respect des consommateurs et de l'Etat belge face à cette multinationale "guidée d'abord par le profit". "Il importe (...) que le gouvernement et le ministre de l'Energie fassent preuve de plus de vigilance vis-à-vis de (...) GDF Suez dont on connaît l'intérêt pour les ressources financières de ses filiales belges, son recours aux mécanismes d'évitement de l'impôt via les transferts de bénéfices entre filiales et l'usage plus qu'important de sa part des avantages résultant des intérêts notionnels", estime la députée. GDF Suez a, quant à elle, formellement contesté le contenu des articles de presse. (Belga)

Nos partenaires