GB: un enfant sur vingt est victime d'abus sexuels, selon des experts

11/07/14 à 11:37 - Mise à jour à 11:37

Source: Le Vif

(Belga) En Grande-Bretagne, un enfant sur vingt est victime d'abus sexuels, selon des experts de l'association pour la protection des enfants NSPCC. Dans 80% des cas, le coupable est un membre de la famille, indique vendredi cette même association. Si la Grande-Bretagne a vu récemment de nombreux scandales de pédophilie éclater au grand jour (Jimmy Savile, Rolf Harris...), rien n'indique toutefois que le pays est un cas à part au niveau du nombre de victimes, précise par ailleurs le professeur Lorraine Radford, experte en politique économique et sociale à l'University of Central Lancashire et ayant participé à un rapport pour l'UNICEF sur la pédophilie. Ce fléau serait mondial.

"La Grande-Bretagne n'a pas un taux particulièrement élevé, comparé aux Etats-Unis ou à la Suisse par exemple", indique Lorraine Radford. "On a tendance à trouver les taux les plus importants aux Etats-Unis -- bien qu'ils aient récemment baissé, d'après les chercheurs américains-- mais aussi dans plusieurs pays d'Afrique et d'Amérique latine". Depuis que plusieurs scandales ont éclaté en Grande-Bretagne, "les gens sont désormais forcés de regarder les faits en face", affirme Jon Brown, de NSPCC. Une enquête de Scotland Yard a conclu en juin que l'ancien présentateur de la BBC Jimmy Savile avait abusé sexuellement de centaines de personnes pendant quarante ans, notamment dans 28 hôpitaux publics. Le 4 juillet, la star du petit écran Rolf Harris a été condamné pour agressions sexuelles sur mineurs. Récemment, l'institution de Westminster a aussi été visée par des accusations, concernant les agissements de députés et de hauts responsables politiques dans les années 80-90. Le gouvernement a promis lundi de "faire toute la lumière", en lançant une vaste enquête pour comprendre comment les institutions ont échoué à protéger les enfants. Certains espèrent que la récente prise de conscience contribuera à arrêter ces abus, en incitant les adultes à être attentifs à certains signes et en donnant aux enfants le courage de dénoncer leurs agresseurs. D'autres craignent que la première enquête lancée en Grande-Bretagne depuis 1945 n'échoue à expliquer pourquoi il y a eu tant d'abus dans certaines institutions. (Belga)

Nos partenaires