GB: un deuxième homme arrêté après la mort d'un clandestin dans un conteneur

20/08/14 à 23:42 - Mise à jour à 23:42

Source: Le Vif

(Belga) Un deuxième suspect a été arrêté mercredi dans le cadre de l'enquête ouverte après la découverte samedi de 35 clandestins afghans, dont un décédé, dans un conteneur maritime à Tilbury (est de l'Angleterre), a annoncé la police britannique.

L'homme, âgé de 33 ans et originaire de Londonderry (Irlande du Nord), s'est rendu dans un poste de police de l'Essex, où il a été arrêté pour homicide involontaire et aide à l'immigration clandestine. Cette reddition survient au lendemain de l'arrestation d'un homme de 34 ans en Irlande du Nord, lui aussi soupçonné d'homicide involontaire dans la même affaire. Samedi matin, 34 Sikhs afghans, dont 13 enfants, ont été découverts dans un conteneur en provenance de Belgique par le personnel du port de Tilbury (est de l'Angleterre), qui avait été alerté par des cris et des coups sur les parois du conteneur. Un 35e passager clandestin a été retrouvé sans vie: Meet Singh Kapoor, 40 ans, qui voyageait avec sa femme et leurs deux fils, âgées de 9 et 12 ans. Les survivants ont expliqué avoir fuit Kaboul en raison de persécutions religieuses. Selon le Conseil pour les réfugiés, cette histoire démontre que les politiques d'immigration strictes obligent les migrants à se tourner vers les passeurs. "Cette tragédie illustre, hélas, les actes désespérés que sont prêts à commettre ceux qui craignent d'être persécutés et qui n'ont personne vers qui se tourner pour assurer leur protection dans leurs pays d'origine", a déclaré Maurice Wren, directeur général de l'ONG britannique. Par ailleurs, la police du Somerset (sud-ouest de l'Angleterre) a découvert mardi 15 clandestins originaires d'Érythrée et du Cachemire dans un camion, dont le chauffeur allemand a été arrêté puis remis en liberté sous caution. La traite d'êtres humains au Royaume-Uni a augmenté de près de 50% en 2013, avec 1.746 victimes recensées par l'Agence nationale contre le crime. Au premier trimestre de cette année 566 cas potentiels ont été identifiés par la police, les autorités locales, les associations et le ministère de l'Intérieur. Ce trafic alimente le plus souvent la prostitution, mais fournit aussi des domestiques et d'autres travailleurs bon-marché. Les clandestins viennent généralement d'Albanie, du Nigeria, de Slovaquie et du Vietnam. (Belga)

Nos partenaires