GB: ouverture en 2013 d'une enquête sur les causes de la mort de Litvinenko

20/09/12 à 15:14 - Mise à jour à 15:14

Source: Le Vif

(Belga) Six ans après la mort de l'oppposant et ex-agent russe Alexandre Litvinenko, empoisonné à Londres, une enquête judiciaire destinée à établir les causes exactes de son décès va être menée au début de l'année prochaine, a annoncé jeudi la justice britannique.

Ce type d'enquête, appelée "inquest" en droit britannique, est destinée à établir les circonstances exactes d'un décès en cas de mort violente ou inexpliquée. Menée parallèlement à l'enquête policière, elle ne débouche pas sur un procès et ne vise pas à établir les responsabilités pénales ou civiles. Le juge de la Haute-Cour de Justice, Robert Owen, chargé de diriger cette "inquest", a déploré le délai "regrettable" entre le décès de la victime et le lancement de cette procédure. "Il n'y aura pas de retard supplémentaire", a-t-il assuré lors d'une première audience jeudi consacrée aux modalités de l'"inquest". Il a fait part de son intention de "commencer les premières auditions importantes le plus tôt possible en 2013", dès que seront accomplies "les étapes préliminaires nécessaires". Certaines parties du rapport de la police consacré aux contacts éventuels de l'ancien espion russe avec les services de renseignement britanniques, ne seront toutefois pas rendues publiques à la demande du gouvernement, a-t-il été précisé à l'audience. L'affaire Litvinenko est un sujet de contentieux entre Londres et Moscou, en raison du refus de la Russie d'extrader Andreï Lougovoï, considéré par les enquêteurs britanniques comme le principal suspect de l'assassinat. La veuve de Litvinenko, qui tient le gouvernement russe pour responsable de la mort de son mari, s'est déclarée confiante à l'issue de cette audience préliminaire. "Je pense que nous obtiendrons justice en Grande-Bretagne", a-t-elle déclaré. (VIM)

Nos partenaires