GB: en pleine austérité, le projet d'augmenter les députés passe mal

11/07/13 à 15:25 - Mise à jour à 15:25

Source: Le Vif

(Belga) La recommandation de l'autorité de régulation parlementaire britannique d'augmenter, en pleine cure d'austérité, le salaire des députés de 9,3% en deux ans a rencontré une opposition franche et immédiate jeudi, y compris auprès de bénéficiaires.

GB: en pleine austérité, le projet d'augmenter les députés passe mal

Le projet de l'autorité de régulation (Ipsa) prévoit que le salaire annuel des députés passe de 66.000 à 74.000 livres (de 76.000 à 85.000 euros) en 2015, soit près de trois fois le revenu médian britannique (26.500 £). Mais le plan propose aussi de réduire plusieurs avantages portant sur les notes de restaurant ou de taxis ainsi que les pots de départ à la retraite trop généreux. "Je reconnais que des gens vont se focaliser sur la question du salaire plutôt que de voir le plan dans son ensemble. Certains diront que c'est trop, d'autres que ce n'est pas assez", a plaidé Ian Kennedy le président de l'Ipsa qui, après un débat public, doit rendre son verdict définitif d'ici quelques mois. En attendant, la proposition a été condamnée par les syndicats, qui ont immédiatement réclamé la même augmentation, par des chefs de parti et aussi des députés qui déplorent que l'Ipsa les jette en pâture à l'opinion publique. "C'est le pire moment pour militer pour une augmentation à deux chiffres du salaire des députés", a commenté le vice-Premier ministre Nick Clegg, rejoint par le Premier ministre David Cameron, également opposé à l'idée. Le patron du parti travailliste Ed Miliband a également déploré un timing regrettable, "alors que les infirmières et les instituteurs doivent composer avec le gel de leurs salaires ou avec des revenus très bas". Le sujet est d'autant plus sensible en Grande-Bretagne que la classe politique se relève à peine du scandale des notes de frais qui avait choqué l'opinion publique il y a quatre ans. Un audit indépendant avait révélé en 2009 que plus de la moitié des députés de la précédente législature avaient commis des irrégularités dans leurs défraiements et devaient rembourser plus d'un million d'euros au total. (Belga)

Nos partenaires