GB/canular royal : le parquet va se prononcer sur d'éventuelles poursuites

22/12/12 à 14:47 - Mise à jour à 14:47

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet britannique doit se prononcer sur d'éventuelles poursuites pénales concernant le canular téléphonique à la suite duquel l'infirmière d'un hôpital londonien où était soignée Kate, l'épouse du prince William, s'est suicidée, a annoncé samedi la police.

GB/canular royal : le parquet va se prononcer sur d'éventuelles poursuites

L'infirmière Jacintha Saldanha a été retrouvée pendue le 7 décembre, trois jours après avoir été dupée au téléphone par des animateurs d'une radio australienne, qui s'étaient fait passer pour la reine Elizabeth II et le prince Charles, afin d'avoir des nouvelles de Kate, hospitalisée pour de violentes nausées liées à sa grossesse. "A la suite de la mort de Jacintha Saldanha, les policiers se sont mis en contact avec les services du parquet pour déterminer si des délits avaient été commis en relation avec le canular téléphonique", a indiqué Scotland Yard dans un communiqué. "Mercredi 19 décembre, des policiers ont remis un dossier aux services du parquet pour qu'ils déterminent si des délits ont pu être commis", a ajouté la police. Le 4 décembre, Jacintha Saldanha avait passé la communication à une collègue du service où se trouvait Kate. La collègue de Jacintha Saldanha avait alors donné aux présentateurs de la radio australienne des nouvelles de la jeune femme, enfreignant ainsi les règles de confidentialité concernant les patients. Les raisons du geste de l'infirmière, qui a laissé trois lettres, n'ont pas été révélées. L'hôpital King Edward VII a assuré avoir soutenu son employée qui n'a fait l'objet d'aucune "mesure disciplinaire". La radio australienne 2Day FM, auteur du canular, a quant à elle offert près de 400.000 euros à la famille de l'infirmière et suspendu d'antenne les deux animateurs, Michael Christian et Mel Greig, qui avaient passé le coup de téléphone. (PVO)

Nos partenaires