Gand: une initiative citoyenne remet à l'agenda le port de signes convictionnels

30/04/13 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Source: Le Vif

(Belga) Une initiative citoyenne ayant recueilli quelque 5.500 signatures contraindra le 7 mai prochain le conseil communal de Gand à se prononcer sur une levée de l'interdiction du port de signes religieux, philosophiques ou politiques pour les fonctionnaires communaux travaillant à un guichet.

Cette interdiction, présentée à l'époque comme visant essentiellement le port du foulard islamique, avait été instaurée en novembre 2007 par une majorité de rechange alliant l'Open Vld, le CD&V, la N-VA et le Vlaams Belang. Une première demande de Groen et de deux élues CD&V de lever cette interdiction avait échoué en mai 2008. La coalition actuellement aux commandes de la Ville réunit le cartel sp.a-Groen - qui dispose à lui seul d'une majorité absolue de 26 sièges sur 51, emmenée par le bourgmestre socialiste Daniël Termont - et l'Open Vld. Potentiellement mise en danger par cette initiative citoyenne émanant d'organisations du secteur socio-culturel, la majorité devrait toutefois passer l'épreuve sans encombre. Le chef de groupe des libéraux au conseil communal Sami Sougir a en effet annoncé que ses élus voteraient contre la levée de l'interdiction, mais que cela n'aurait aucune incidence sur la coalition car le point ne figure pas dans l'accord de majorité. Groen a déjà annoncé qu'il voterait pour la levée de l'interdiction, tout en rappelant son respect d'un "pluralisme actif". Quant au sp.a, sa cheffe de groupe Anne Schiettekatte a fait observer que la direction du parti n'avait toujours pas adopté de position définitive sur le sujet et que, dans l'attente d'un congrès à Louvain, chaque conseiller pourrait donc voter selon sa conscience. Le CD&V local n'a pas encore non plus arrêté de position commune, mais affirme que ce sera le cas le jour du vote. (Belga)

Nos partenaires