G7/Ukraine - Obama et ses alliés privent la Russie de G8

24/03/14 à 22:24 - Mise à jour à 22:24

Source: Le Vif

(Belga) Le président américain Barack Obama et ses alliés ont annulé lundi le sommet du G8 prévu en juin à Sotchi afin de sanctionner la Russie pour son intervention en Crimée, d'où Kiev a commencé à retirer ses dernières troupes.

G7/Ukraine - Obama et ses alliés privent la Russie de G8

Le G8, dont l'annulation était fortement pressentie, sera remplacé par un G7 à Bruxelles, sans la Russie donc, tandis qu'une exclusion définitive du G8, évoquée avant la réunion, n'a finalement pas été entérinée. Barack Obama et ses collègues du Canada, d'Allemagne, d'Italie, de France, du Royaume-Uni et du Japon ont affiché leur unité en se réunissant pendant une heure et demie à La Haye en marge d'un sommet sur la sécurité nucléaire. L'annulation du G8 est "peut-être l'un des gestes les plus significatifs parce qu'elle démontre que tous ces pays, très différents, n'acceptent pas le fait accompli de l'annexion de la Crimée", a commenté le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius. Les Occidentaux ont en outre menacé la Russie de sanctions plus sérieuses, d'ordre économique, si le président Vladimir Poutine menaçait davantage l'intégrité du territoire ukrainien. Avant même le G7, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait relativisé la menace des Occidentaux, assurant qu'une telle éviction ne serait pas une "grande tragédie" pour son pays. La Russie avait été admise dans le G7 en 1998 pour former le G8. M. Lavrov a par ailleurs fait un signe d'ouverture en s'entretenant à La Haye en tête-à-tête avec son homologue ukrainien Andrii Dechtchitsa, la rencontre au plus haut niveau entre Moscou et Kiev depuis le début de la crise ukrainienne. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a salué la tenue de cette réunion. Le ministre russe a en outre assuré qu'il n'y avait "aucune mauvaise intention" dans le rattachement de la Crimée à la Russie, mais juste la volonté de "protéger des Russes qui vivent là depuis des centaines d'années". (Belga)

Nos partenaires