Fyra - L'ancien patron de la SNCB, Karel Vinck, estime que le Fyra mérite une 2ème chance

21/06/13 à 23:50 - Mise à jour à 23:50

Source: Le Vif

(Belga) "Le Fyra mérite une deuxième chance", a déclaré vendredi soir dans l'émission Ter Zake l'ancien patron des chemins de fer belges, Karel Vinck. Il a ajouté que selon lui il n'y a "aucune preuve d'irrégularités dans l'adjudication du marché". Karel Vinck dirigeait les chemins de fer belges à l'époque de l'adjudication, il y a environ dix ans, et réagissait vendredi pour la première fois au sujet du scandale des trains Fyra.

Fyra - L'ancien patron de la SNCB, Karel Vinck, estime que le Fyra mérite une 2ème chance

L'actuel patron de la SNCB, Mark Descheemaeker, notamment, a émis des critiques concernant la commande des trains Fyra, qui devaient relier les Pays-Bas et ont été supprimés après avoir connu de nombreux problèmes. L'ancien patron de la SNCB, Karel Vinck, a indiqué vendredi lors de l'émission Ter Zake "prendre toutes ses responsabilités en tant que CEO". "Ce qui s'est passé est inacceptable. Mais la logique me pousse à dire maintenant qu'il y a deux choses qui doivent être faites: en premier lieu la procédure judiciaire doit avancer. Mais ensuite, si AnsaldoBreda (le constructeur italien du Fyra, ndlr) dit que les trains Fyra seront en ordre d'ici la fin de l'année, nous devons donner à ces trains une deuxième chance". Concernant les irrégularités supposées commises lors de l'adjudication du marché, Karel Vinck indique qu'il n'y a pour l'instant aucune preuve. "Il y avait à la fin encore deux entreprises dans la course. Quand il a été décidé de finalement commander un nombre de trains moins important que prévu au départ, le deuxième constructeur s'est retiré." (Belga)

Nos partenaires