Fusillade à Bruxelles - La lutte contre le radicalisme, une priorité politique et budgétaire

01/06/14 à 21:26 - Mise à jour à 21:26

Source: Le Vif

(Belga) La lutte contre le radicalisme et le terrorisme doit devenir une priorité politique et budgétaire, tant au niveau national qu'européen, a indiqué dimanche dans un communiqué la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet à la suite de l'interpellation d'un suspect dans le cadre de l'enquête sur la fusillade au Musée Juif à Bruxelles.

Fusillade à Bruxelles - La lutte contre le radicalisme, une priorité politique et budgétaire

La ministre espère que la prévention du radicalisme deviendra une des priorités de tous les niveaux de pouvoir, car toutes les compétences sont concernées (jeunesse, enseignement, communes...). Mme Milquet se montre satisfaite de l'arrestation du suspect "dans le cadre des contrôles renforcés décidés justement par les ministres de l'Intérieur des deux pays dans le cadre du renforcement des mesures de contrôle ciblées en matière de lutte contre la criminalité et le terrorisme". Elle a également énuméré les différentes mesures prises récemment pour traiter la problématique des jeunes Belges et non Belges résidant en Belgique partant et rentrant de Syrie ("Returnees"), notamment l'entrée en fonction en 2014 de 80 policiers supplémentaires au sein de la cellule terrorisme de la police judiciaire fédérale de Bruxelles, la mise en place de la Task Force "Syrie" comprenant tous les services de sécurité et la plate-forme des "Returnees". "Cette plate-forme vise à screener, sur la base de toutes les informations disponibles, toutes personnes belges ou non, résidant en Belgique et revenant de Syrie. Pour chaque profil, selon les éléments du dossier, une répartition entre services est faite et il y a soit une arrestation, soit un suivi judiciaire, soit, si il n'y a pas de dossier judiciaire ouvert, un suivi soit par un service de renseignements soit par la police locale." La ministre a encore rappelé le lancement, en collaboration avec ses vis-à-vis français, Manuel Valls, et maintenant Bernard Cazeneuve qu'elle a rencontré dimanche soir à Paris, d'un groupe des ministres de l'Intérieur européens touchés par le même phénomène. La prochaine réunion de ce groupe est prévue jeudi en marge du Conseil Justice et Affaires intérieures à Luxembourg. (Belga)

Nos partenaires