Fuite de données à la SNCB - La Commission vie privée a reçu plus de 1.700 plaintes et demandes d'information

03/01/13 à 17:39 - Mise à jour à 17:39

Source: Le Vif

(Belga) La Commission vie privée a reçu plus de 1.700 plaintes et demandes d'information au sujet de la fuite relative aux données personnelles d'1,4 million utilisateurs de la SNCB Europe, indique-t-elle jeudi dans un communiqué de presse. La Commission rencontrera le service juridique de la SNCB ce vendredi.

La Commission vie privée a ouvert une enquête afin de déterminer les causes exactes de la fuite de données à la SNCB, précise-t-elle dans son communiqué. Elle espère que la rencontre de vendredi permettra de déterminer l'origine de la fuite et les mesures que prendra la SNCB pour améliorer la sécurisation des données. Si la société de chemins de fer a enfreint la loi vie privée, la Commission transmettra alors l'affaire au procureur du Roi "en vue de la porter éventuellement devant le tribunal." Les utilisateurs "inquiets" peuvent contacter la Commission vie privée pour savoir s'ils sont concernés par la fuite de données. Mais l'organe de médiation ne pourra cependant pas les aider à obtenir une compensation financière. L'enquête interne de la SNCB sur l'origine de la fuite est toujours en cours. La société de chemins de fer réserve ses résultats intermédiaires à la rencontre de vendredi avec la Commission vie privée. Le ministre fédéral des Entreprises publiques Paul Magnette a par ailleurs demandé à la SNCB un rapport circonstancié sur les détails de l'affaire, "dans les plus brefs délais". (MUA)

Nos partenaires