Fuite de données à la SNCB - La Commission de la protection de la vie privée rencontre la SNCB vendredi

02/01/13 à 13:58 - Mise à jour à 13:58

Source: Le Vif

(Belga) La Commission de la protection de la vie privée a pris contact mercredi avec la SNCB au sujet de la fuite des données personnelles d'1,4 million d'utilisateurs, indique Le Soir sur son site internet. Une réunion est prévue vendredi.

La Commission souhaite faire la lumière sur les causes de la fuite, mais également connaître le mode de traitement des données privées par la SNCB. "Nous voulons savoir ce qu'il s'est passé", a confirmé à l'agence Belga Eva Wiertz, responsable communication de la Commission de la protection de la vie privée. "Nous souhaitons que cela ne se reproduise plus." Car ces données pourraient être exploitées par des entreprises privées pour faire du marketing direct, sans le consentement des personnes concernées, craint la Commission. Les utilisateurs "inquiets" peuvent contacter la Commission vie privée pour savoir s'ils sont concernés par cette fuite de données. Mais l'organe de médiation ne pourra cependant pas les aider à obtenir une compensation financière. "Nous n'infligeons pas de sanctions", a précisé Eva Wiertz. "Nous poursuivons notre enquête pour déterminer s'il s'agit d'une violation de la vie privée." Lundi, un internaute avait créé une adresse ne reprenant que le nom des clients SNCB concernés par la publication des données privées, sans en dévoiler les détails. Une initiative "problématique bien que l'intention soit bonne", juge Eva Wiertz, car "il s'agit également d'un traitement de données personnelles sans le consentement des personnes concernées." (DDM)

Nos partenaires