"Fuck me, I'm under treatment": la campagne contre la discrimination des séropositifs

15/11/13 à 16:31 - Mise à jour à 16:31

Source: Le Vif

(Belga) Les associations Rainbowhouse Brussels et Pink + lanceront du 21 novembre au 1er décembre une campagne "choc" à Bruxelles pour lutter contre l'image du sida et le mépris des personnes séropositives, indiquent-elles vendredi. Dans le cadre du FestHIVal, destiné à transmettre des messages positifs concernant la maladie, des bénévoles distribueront des prospectus d'information sur le virus et son traitement.

"Fuck me, I'm under treatment": la campagne contre la discrimination des séropositifs

Agrémentées des slogans provocateurs "Fuck me, I'm under treatment" ou "Test yourself and fuck", les brochures communiquent notamment des informations sur les nouveaux traitements qui permettent de ne plus transmettre le virus mais également de vivre une vie affective, sexuelle et sociale "normale". Une personne séropositive sous traitement, qui atteint une charge virale indécelable depuis six mois, ne peut plus transmettre le virus du sida car il n'est plus présent dans son sang, rappellent par exemple les associations. "Ces cartes sérofriendly sont d'une grande importance à l'heure où très peu de monde est au courant de la qualité de vie que permettent ces traitements", indique François Massoz-Fouillien de la Rainbowhouse Brussels. "Nous associons aujourd'hui le sida à une image d'angoisse, de peur et même de mort, alors que la réalité de la maladie est toute autre." Informer la population sur le dépistage précoce et le suivi médical est tout aussi fondamental que de sensibiliser sur les prises de risque liées au virus, estiment d'ailleurs les organisateurs. Environ 42% des personnes séropositives sont dépistées tardivement et 20 à 30% ignorent qu'elles le sont, ajoutent-ils. Organisé du 21 novembre au 1er décembre, le FestHIVal proposera également des conférences et des concerts. (Belga)

Nos partenaires