Frontière turque : La Belgique prête à débloquer 2 millions d'euros pour les camps de réfugiés syriens

16/10/12 à 18:24 - Mise à jour à 18:24

Source: Le Vif

(Belga) La Belgique est prête à débloquer jusqu'à deux millions d'euros pour l'accueil des réfugiés syriens dans les pays limitrophes, a indiqué le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, en visite mardi dans un camp de réfugiés à la frontière turco-syrienne.

Frontière turque : La Belgique prête à débloquer 2 millions d'euros pour les camps de réfugiés syriens

Le gouvernement fédéral a déjà libéré 500.000 euros pour la construction d'une école de 180 places dans l'un de ces camps dans la ville frontalière de Kilis. Si une demande apparaît, par exemple via les Nations unies ou le Croissant rouge, "il est possible d'aller jusqu'à deux millions d'euros", a indiqué M. Reynders. Le choix de financer une école se justifie notamment par la crainte d'une prolongation du conflit syrien. "Nous allons vers une très longue guerre civile", a commenté le chef de la diplomatie belge. "Mais déjà une année sans enseignement, c'est très long pour des enfants". Près de 4.000 enfants sont hébergés dans le camp de Kilis, qui compte 2.000 logements en conteneurs pour 13.000 réfugiés. De l'autre côté de la frontière, quelque 8.000 déplacés syriens attendent un toit, un chiffre qui augmente de jour en jour. La Turquie prévoit l'aménagement de deux nouveaux camps, pour un total de 16.000 lits. Ils s'ajoutent aux 13 campements de tentes qui, avec le camp à conteneurs de Kilis, doivent accueillir à terme 100.000 réfugiés syriens. (BENOIT DOPPAGNE)

Nos partenaires