Frédéric Deborsu se dit "sûr que Philippe va devenir roi"

23/10/12 à 13:31 - Mise à jour à 13:31

Source: Le Vif

(Belga) L'auteur du livre "Question(s) royale(s)", Frédéric Deborsu, s'est dit convaincu, mardi, lors d'une conférence de presse à l'occasion de la sortie de cet ouvrage controversé consacré à la famille royale, que le prince Philippe va devenir roi, tout en estimant toutefois qu'Albert II doit davantage "préparer son fils".

Frédéric Deborsu se dit "sûr que Philippe va devenir roi"

"Je suis sûr que le prince Philippe va devenir roi. Il a un bon partenaire, en la personne de la princesse Mathilde, ce qui est un atout supplémentaire. Quand cela arrivera-t-il? Cela dépendra de la santé du roi Albert", a déclaré Frédéric Deborsu. Le journaliste a expliqué avoir pris la personnalité du prince Philippe comme point de départ de son enquête. "Le livre part d'un constat: Philippe de Belgique est contesté tous les six mois dans les journaux du nord et du sud du pays. Il est surprenant de voir que tout le monde doute de lui. Comment expliquer cela?". L'auteur s'est alors lancé dans une enquête en réalisant des dizaines d'interviews de "témoins de premier plan". Selon l'auteur, le prince Philippe, depuis son enfance, est allé de frustration en frustration, et n'a que rarement bénéficié du soutien de son père. "Albert II a un comportement contradictoire: il veut abdiquer mais il ne met pas son fils en avant en vue de la succession", souligne Frédéric Deborsu. "Il faut qu'Albert prépare son fils, le mette sur un piédestal." Le journaliste est néanmoins convaincu que le prince héritier, 52 ans, régnera un jour. "Philippe peut s'en sortir. Mathilde a le sens des relations publiques. Mais le prince doit prendre un entourage plus moderne, s'entourer de gens de la vraie vie. Un peu de renouveau, et pas charismatique, ce serait une très bonne chose", a poursuivi l'auteur. Le journaliste, qui s'est également qualifié de "royaliste", ne s'attend pas à ce que son livre, "qui contient également beaucoup de points positifs", desserve le prince et la famille royale mais estime au contraire que cela va la rendre "plus populaire". (MUA)

Nos partenaires