Fraude appartements en Turquie - Le volet belge de l'enquête déjà classé durant l'été 2011

03/01/13 à 14:31 - Mise à jour à 14:31

Source: Le Vif

(Belga) L'enquête menée en Belgique sur une fraude aux appartements de luxe en Turquie, qui a lésé plusieurs dizaine de Belges, a déjà été classée sans suite durant l'été 2011. Le volet belge de l'enquête concernait les agents immobiliers David W. de Diest et Jan C. de Hasselt mais a été classé sans suite faute de charges suffisantes à leur encontre.

La fraude a été révélée en 2009 par le magazine flamand P-magazine. On apprenait alors que près de 200 Belges avaient payé pour des appartements qu'ils ne recevraient jamais. Il s'agissait d'appartements de luxe dans deux complexes, Antalya Tennis Resort I et II, qui étaient proposés aux Belges par deux agents immobiliers, David W. de Diest et Jan C. de Hasselt. Les deux hommes travaillaient avec la société turque Uzas, qui devait construire les deux complexes, mais cela ne s'est pas déroulé comme prévu. La société Uzas est la propriété d'un homme d'affaires turc à la réputation sulfureuse, Mehmet Güney. Il aurait offert les appartements à ses créanciers car il ne savait pas rembourser ses dettes. L'homme a par ailleurs déjà été condamné en Turquie pour enlèvement. Selon les victimes belges, citées jeudi dans les quotidiens Gazet van Antwerpen en Het Belang van Limburg, la justice belge n'aurait jamais rien entrepris contre cette fraude, ce qu'a démenti jeudi après-midi la justice de Louvain. Une enquête avait bien été ouverte mais il n'y avait pas de charges suffisantes à l'encontre des deux agents immobiliers, ce qui fait qu'elle a été classée sans suite. (PVO)

Nos partenaires