Francophonie : la N-VA ne dicte pas encore la politique de la Belgique

11/10/12 à 16:51 - Mise à jour à 16:51

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, n'a pas souhaité réagir aux propos du sénateur Karl Vanlouwe (N-VA) en tant que tels, a-t-il souligné jeudi, en rappelant que ce n'était pas la N-VA qui dictait la politique internationale de la Belgique.

Francophonie : la N-VA ne dicte pas encore la politique de la Belgique

"La N-VA ne fait pas encore la politique de la Belgique", a déclaré M. Demotte. Le ministre-président a toutefois souhaité mettre en exergue certains éléments liés à l'adhésion du royaume de Belgique à l'Organisation Internationale de la Francpohonie (OIF). "Pour la Belgique, l'appartenance à la Francophonie ne signifie pas seulement défendre le rayonnement de la langue française, c'est aussi défendre des valeurs: la démocratie, la diversité culturelle, la liberté des médias", a-t-il expliqué. Au sein de l'OIF, la Belgique dispose d'une position qui lui offre "une influence et un rayonnement qui sont supérieurs à ce qu'elle peut obtenir dans de plus grandes enceintes internationales", a fait remarquer M. Demotte. Un tiers des pays de l'ONU sont membres de l'OIF et l'Organisation représente 200 millions de francophones. "La Belgique, via la Fédération Wallonie-Bruxelles qui est la troisième contributrice de l'OIF, y est très active pour soutenir l'éducation pour tous, la liberté de la presse, la formation des enseignants mais aussi le respect de l'environnement et les énergies durables", a-t-il ajouté. La Belgique n'est pas le seul pays à disposer de deux représentations à l'OIF, puisque le royaume ainsi que la Fédération Wallonie-Bruxelles en sont des "Etats membres". Le Canada est également membre comme le Québec et le Nouveau-Brunswick, ces deux derniers au titre de gouvernements participants. Mercredi, M. Vanlouwe a réclamé l'évaluation de l'adhésion de la Belgique à l'OIF et suggéré que la Fédération reprenne à elle seule la qualité d'Etat membre de cette Organisation. (NICOLAS LAMBERT)

Nos partenaires