François Hollande à l'indépendantiste québécoise Marois: "non-ingérence, non-indifférence"

15/10/12 à 15:31 - Mise à jour à 15:31

Source: Le Vif

(Belga) Le président français François Hollande s'est placé lundi "dans la continuité" de la position française traditionnelle de "non-ingérence, non-indifférence" sur l'avenir du Québec, après avoir reçu lundi à Paris la Première ministre indépendantiste québécoise Pauline Marois.

"Cela fait trente ans que cette formule existe. Ella a été portée par tous les gouvernements successifs. Donc, cette formule prévaut encore aujourd'hui. (...) Moi je suis pour la continuité", a déclaré M. Hollande, lors d'un point-presse devant l'Elysée où il venait de recevoir Mme Marois. Son prédécesseur à l'Elysée, Nicolas Sarkozy avait pourtant mis à mal cette doctrine du "ni-ni", en fustigeant en 2009 le "besoin de division" et "l'enfermement sur soi-même" des indépendantistes québécois. La formule "ni-ingérence ni-indifférence" avait été préconisée sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing en 1977, pour garantir la neutralité de la France tout en assurant que Paris accompagnerait les destinées du Québec. (MUA)

Nos partenaires