François Farcy désigné directeur général ad interim de la PJ fédérale

12/12/12 à 21:18 - Mise à jour à 21:18

Source: Le Vif

(Belga) François Farcy, actuel directeur judiciaire de l'arrondissement de Mons, a été désigné pour occuper la fonction de directeur général ad interim de la police judiciaire fédérale, ont annoncé mercredi les ministres de l'Intérieur Joëlle Milquet et de la Justice Annemie Turtelboom.

L'actuel directeur général de la police judiciaire fédérale, Valère De Cloet, partira à la retraite le 1er janvier prochain, après avoir accepté de prolonger son mandat. La fonction de directeur général ad intérim de la police judiciaire fédérale revient à un francophone, selon les règles de parité en vigueur à la tête de la police fédérale. Toujours d'après les deux ministres, François Farcy possède une expérience de commandement et a exercé différentes fonctions importantes dans la police judiciaire comme directeur opérationnel, gestionnaire local des indicateurs et comme officier des techniques particulières de recherche dans l'arrondissement de Verviers et comme directeur judiciaire de l'arrondissement de Mons. François Farcy participait jusqu'à présent à de nombreux groupes de travail et réunions d'institutions au plus haut niveau, national et international. Il est devenu un partenaire connu et adopté par les autorités judiciaires et policières et ce, tant au profit de la police fédérale que de la police locale. En ce qui concerne la procédure de sélection visant à conférer le mandat définitif de directeur général de la police judiciaire, le Comité P vient de faire savoir qu'une des personnes composant le comité de sélection ne possédait pas, dans les faits, la qualité apparente dont il avait été fait état, ce qui exige, pour cet élément technique, la reprise d'une nouvelle procédure de sélection en vue d'une désignation définitive à ce poste, ont encore dit Mmes Milquet et Turtelboom. La procédure sera relancée dans les plus brefs délais pour aboutir le plus rapidement à la nomination définitive d'un candidat retenu. Cela explique pourquoi les ministres doivent désigner, en attendant l'issue de la procédure, une personne ad interim pour exercer la fonction. (MUA)

Nos partenaires