France: une centaine d'objets nazis saisis lors d'une vente en Normandie

05/06/14 à 23:43 - Mise à jour à 23:43

Source: Le Vif

(Belga) Une centaine d'objets nazis ont été saisis mercredi lors d'une bourse de matériel militaire à Sainte-Mère-Eglise, en Normandie, en marge des commémorations du 70e anniversaire du Débarquement, a-t-on appris jeudi auprès de la justice française.

Trois enquêtes ont été ouvertes pour "port ou exhibition de tenue relevant d'une organisation criminelle par le tribunal de Nuremberg" et une "pour apologie de crime contre l'Humanité", a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Cherbourg Eric Bouillard. Selon le quotidien régional la Presse de la Manche qui a révélé jeudi l'information, les gendarmes ont saisi des CD de chansons SS, des reproductions d'affiches de propagande et de dirigeants nazis, des brassards de la division SS Das Reich, et des médailles avec des croix gammée. "Autant d'objets choquants et malsains qui alimentent des marchés parallèles", a indiqué au quotidien local Cédric Delabre, gendarme référent pour les bourses de matériels militaires. Ces objets sont interdits en France. Des milliers de collectionneurs de matériel militaire sont arrivés ces derniers jours en Normandie pour participer à des camps de reconstitution ou à des bourses de matériel militaire. Pour ce 70e anniversaire du Débarquement, les autorités ont demandé aux associations de reconstitutions historiques de signer une charte éthique prohibant le port "d'uniformes et d'attributs pouvant générer un risque de trouble à l'ordre public", mais toutes les associations n'y ont pas adhéré. Selon la Presse de la Manche, la gendarmerie a créé pour cet anniversaire des postes de référents chargés de surveiller les ventes d'objets militaires de collection afin de lutter contre ce genre de dérives. (Belga)

Nos partenaires