France: Serge Dassault garde son immunité parlementaire malgré une demande judiciaire

03/07/13 à 20:48 - Mise à jour à 20:48

Source: Le Vif

(Belga) Le bureau du Sénat français a refusé mercredi de lever l'immunité parlementaire du sénateur et industriel Serge Dassault, 88 ans, que la justice veut entendre dans une affaire de tentative d'homicide possiblement liée à des achats de voix à Corbeil-Essonnes, la ville dont il a été le maire.

France: Serge Dassault garde son immunité parlementaire malgré une demande judiciaire

Le bureau du Sénat a refusé la levée de l'immunité de leur collègue, qui siège sur les bancs du parti de droite UMP, au motif que la demande des juges d'instruction qui voulaient l'entendre sous le régime de la garde à vue n'était pas appuyée par le procureur. Le nom de M. Dassault, PDG du groupe aéronautique qui porte son nom, est cité dans deux enquêtes judiciaires distinctes, l'une portant sur des soupçons d'achats de voix à Corbeil-Essonne lors des élections municipales, l'autre sur deux tentatives d'homicide dans cette commune de la banlieue de Paris. L'une des victimes affirme que les deux affaires sont liées. La première enquête avait été ouverte en mars sur des soupçons d'achat de votes, corruption, blanchiment et abus de biens sociaux lors des campagnes municipales de 2008 à 2010. Le bras droit de Serge Dassault, Jean-Pierre Bechter, qui lui a succédé à la tête de Corbeil-Essonnes après l'invalidation de l'élection de l'industriel par le Conseil d'Etat en 2008, a été récemment interrogé par la police dans l'enquête sur les tentatives d'homicide. A 88 ans, Serge Dassault est tout à la fois sénateur, PDG du groupe Dassault qui vend ses avions Mirage et Rafale à l'armée française et à l'étranger, et propriétaire du quotidien conservateur Le Figaro. (Belga)

Nos partenaires