France/Roms - La fin de l'aide au retour "dans les jours qui viennent"

09/12/12 à 16:10 - Mise à jour à 16:10

Source: Le Vif

(Belga) La fin de l'aide au retour versée par la France aux Roms qui acceptent de rentrer dans leur pays sera effective "avant la fin de l'année, dans les jours qui viennent", a précisé dimanche le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

France/Roms - La fin de l'aide au retour "dans les jours qui viennent"

"Elle va s'appliquer avant la fin de l'année, dans les jours qui viennent", a-t-il dit lors d'un entretien avec plusieurs médias, après avoir annoncé cette suppression vendredi. "L'aide au retour humanitaire que nous supprimons était un élément qui faisait que la France étant attractive (...), voyait arriver ces populations", a argumenté le ministre, expliquant que Bucarest, les ONG et les associations partageaient le constat que ce système "représentait une véritable perversion". "L'aide au retour humanitaire qui concernait essentiellement des citoyens européens est supprimée. Le voyage de retour continue à être pris en charge par l'Etat, il y aura un viatique de 50 euros par adulte qui sera octroyé pour permettre aux personnes concernées de regagner leur domicile une fois de retour dans leur pays", a détaillé Manuel Valls. Jusqu'à présent les étrangers d'un Etat membre de l'UE, vivant en situation de grande précarité en France, qui souhaitaient rentrer dans leur pays, recevaient 300 euros pour un adulte et 100 pour un enfant. L'an dernier, plus de 10.600 personnes dont 2.000 enfants ont bénéficié de cette aide. Le ministre a par ailleurs annoncé que l'aide au retour volontaire - attribuée aux étrangers d'un pays non membre de l'UE se trouvant en situation irrégulière en France et acceptant de rentrer chez eux - sera alignée "sur les moyennes européennes", "soit 500 euros par personne au lieu des 2.000 actuels". (KENZO TRIBOUILLARD)

Nos partenaires