France: Noël Mamère quitte les écologistes

25/09/13 à 17:09 - Mise à jour à 17:09

Source: Le Vif

(Belga) L'ex-candidat écologiste à l'élection présidentielle en 2002, Noël Mamère, a annoncé mercredi qu'il quittait Europe Ecologie - Les Verts, parti membre de la coalition gouvernementale en France, en s'interrogeant sur l'utilité des écologistes au gouvernement.

France: Noël Mamère quitte les écologistes

Au sein du gouvernement socialiste, les deux ministres écologistes (Logement et Développement) "passent leur temps à accepter ce qui ne correspond pas au projet qu'ils sont censés porter", a dit l'ancien journaliste de télévision, 65 ans, au site du quotidien Le Monde. Le député-maire de Bègles dans la banlieue de Bordeaux a confirmé qu'il voterait contre le budget 2014 "parce que je considère que le compte n'y est pas, notamment sur la transition énergétique. La conférence environnementale n'était qu'un trompe-l'oeil". Lors de cette conférence vendredi, le président Hollande avait rassuré les écologistes avec un objectif de baisse de la consommation des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz) de 30% d'ici à 2030 en France. Auparavant, les écologistes avaient très mal vécu le maintien d'une fiscalité favorable au diesel dans le projet de budget 2014. Reconnu cancérigène, le diesel est le carburant dominant en France. "Notre parti ne produit plus rien: il est prisonnier de ses calculs et de ses clans. Nous sommes devenus un syndicat d'élus", ajoute M. Mamère, visant directement la ministre du Logement, Cécile Duflot. "J'ai l'impression d'un sur-place qui nuit au rôle que nous pouvons jouer dans la société". Ex-présentateur du journal télévisé de la télévision publique dans les années 80, élu député depuis 1997, M. Mamère a réalisé en 2002 le meilleur score jamais enregistré par un candidat écologiste à l'élection présidentielle (5,25%). "Je comprends la décision de Noël Mamère", s'est exclamé sur Europe 1 le coprésident du groupe Verts au parlement européen, Daniel Cohn-Bendit. "Je partage le ras-le-bol sur le fonctionnement, le clanisme, les couples terrifiants qui règnent sur EELV". (Belga)

Nos partenaires