France: les avocates du meurtrier d'Agnès Marin font appel de sa condamnation à perpétuité

29/06/13 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Source: Le Vif

(Belga) Les avocates de Matthieu M., 19 ans, condamné vendredi soir en France à la réclusion criminelle à perpétuité par une cour d'assises des mineurs pour viols et assassinat, ont annoncé samedi leur décision de faire appel, dans un communiqué transmis à l'AFP.

France: les avocates du meurtrier d'Agnès Marin font appel de sa condamnation à perpétuité

Les avocates de la défense, Me Isabelle Mimran et Me Joëlle Diez, soulignent que Matthieu M., qui était mineur au moment des faits, a été condamné à "la peine la plus lourde pouvant être prononcée (...) l'excuse de minorité ayant été levée". Le jeune homme a été condamné pour le viol d'une camarade de 16 ans en 2010 et pour le viol et le meurtre l'année suivante dans des conditions atroces d'Agnès, une collégienne de 13 ans pensionnaire dans le même établissement scolaire que lui, et dont le corps avait été retrouvé calciné. Il avait été placé au collège cévenol du Chambon-sur-Lignon, un internat aux méthodes très libérales, à la suite d'une libération conditionnelle décidée par la justice après sa première agression et quatre mois passés en prison, et alors qu'un psychiatre avait estimé qu'il n'était pas dangereux. En le condamnant à la perpétuité, les jurés sont allés au delà des réquisitions du procureur qui réclamait une peine de trente ans. En droit français, une cour d'assises peut accorder à un mineur une excuse de minorité, qui baisse d'un cran les peines encourues. Il s'agit aussi de la première condamnation à perpétuité d'un mineur au moment des faits depuis la condamnation le 27 janvier 1989 de Patrick Dils pour un double meurtre. Ce dernier avait ensuite été innocenté de ces crimes et acquitté. (Belga)

Nos partenaires