France: le père séparé est descendu de sa grue à Nantes après une action de quatre jours

18/02/13 à 20:00 - Mise à jour à 20:00

Source: Le Vif

(Belga) Serge Charnay, un père séparé retranché depuis quatre jours sur une grue de Nantes pour réclamer le droit de voir son fils, en est descendu lundi en fin d'après-midi après une réunion à Paris entre la ministre de la Justice Christiane Taubira et des associations de défense des droits des pères.

France: le père séparé est descendu de sa grue à Nantes après une action de quatre jours

M. Charnay, 42 ans, est descendu de son propre chef de la grue, où il a passé quatre jours et trois nuits. Depuis vendredi, l'action avait été très médiatisée. A sa descente, il a été applaudi par de très nombreuses personnes et n'a pas été inquiété par la police. Peu auparavant, la garde des Sceaux et la ministre de la Famille, Dominique Bertinotti, avaient reçu à Paris les représentants d'associations, leur proposant de donner une "place plus importante à la médiation" dans les conflits familiaux. Les associations sont ressorties plutôt satisfaites de l'entrevue, estimant avoir été "entendues". M. Charnay revendiquait notamment "l'égalité des hommes face aux femmes dans le cadre du droit de visite" et la résidence alternée. L'avocate de la mère de l'enfant de M. Charnay a estimé lundi que ce dernier était "seul responsable de la dégradation de ses droits parentaux". Elle a évoqué des éléments graves attribués au père du petit garçon, né en 2006, notamment deux soustractions d'enfant -l'une de 15 jours en 2010 et une seconde de deux mois et demi en 2011- ainsi que des propos menaçants de M. Charnay à l'égard de la mère de son fils. Selon Me Caron, c'est à la suite de ces soustractions que "la cour d'appel de Rennes a suspendu le droit d'accueil du père". (MUA)

Nos partenaires