France: le maire du Mont-Saint-Michel condamné pour prise illégale d'intérêt

27/02/13 à 15:33 - Mise à jour à 15:33

Source: Le Vif

(Belga) La justice française a condamné mercredi le maire du Mont-Saint-Michel pour prise illégale d'intérêt dans le cadre de la mise en place controversée de navettes pour acheminer les touristes sur le célèbre site.

Eric Vannier, propriétaire d'une trentaine de commerces dont les célèbres établissements Mère Poulard dans la micro-commune dont il a été élu maire de droite à quatre reprises, a été condamné à 30.000 euros d'amende, dont 20.000 avec sursis, pour avoir via son statut d'élu favorisé ses intérêts commerciaux. Il lui est reproché d'avoir participé le 6 octobre 2009 à une décision d'élus qui a fixé, près de commerces lui appartenant, le point de départ des navettes, qui depuis avril 2012 acheminent les touristes de la côte au Mont. "Les éléments du dossier démontrent sans ambiguïté qu'Eric Vannier avait un intérêt dans cette opération", a relevé le tribunal. Lors de l'audience le 30 janvier, le procureur avait souligné que le point de départ des navettes "est exactement au milieu de deux établissements gérés par M. Vannier" et que "l'intégralité des flux de touristes passe devant". Le tribunal reconnaît toutefois qu'"il est difficile, voire impossible à un maire du Mont-Saint-Michel", 44 habitants dont 12 moines, "de ne pas avoir d'intérêt personnel dans l'administration de sa commune". En janvier, le parquet avait requis six mois de prison avec sursis et 30.000 euros d'amende. Classé au patrimoine mondial de l'Unesco, le Mont-Saint-Michel attire entre 2,5 et 3,5 millions de touristes chaque année mais a vu sa fréquentation baisser depuis la mise en place des navettes. (DGO)

Nos partenaires