France: le corps de Fiona demeure introuvable après de nouvelles fouilles

27/09/13 à 21:54 - Mise à jour à 21:54

Source: Le Vif

(Belga) De nouvelles recherches n'ont pas permis, vendredi, de retrouver le corps de Fiona, la fillette de cinq ans morte et enterrée près de Clermont-Ferrand, comme l'ont avoué sa mère et son compagnon cette semaine après quatre mois de mensonges.

Selon le parquet, il n'est pas prévu "pour l'instant" d'entreprendre de nouvelles recherches, alors que des fouilles menées jeudi en présence de la mère de Fiona n'avaient déjà rien donné. Vendredi, les recherches se sont concentrées à nouveau sur la commune d'Aydat, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Clermont-Ferrand. Le couple, mis en examen et écroué jeudi soir, dit y avoir enterré la fillette, après avoir prétendu depuis le 12 mai qu'elle avait été enlevée dans un parc de la ville. Cette fois, c'est le compagnon de la mère, Berkane Maklouf, qui devait aider les enquêteurs à retrouver le corps. L'autopsie pourrait, selon l'avocat de Berkane Maklouf, appuyer la thèse de l'accident domestique qu'il soutient - la fillette se serait étouffée dans son vomi - alors que Cécile Bourgeon accuse son compagnon de lui avoir porté un coup fatal. "Aucune qualification criminelle n'est retenue contre elle (Cécile Bourgeon)", a souligné vendredi Me Gilles-Jean Portejoie. La mère de Fiona a été mise en examen pour "non-assistance à personne en danger", "recel de cadavre", "dénonciation mensongère d'un crime" et "modification d'une scène de crime", et écrouée à Lyon. Selon Cécile Bourgeon, Berkane Maklouf a "porté un coup important" à Fiona le soir du 11 mai, lui occasionnant "un hématome autour de l'oeil". Dans la nuit, "Fiona a vomi à plusieurs reprises" et elle a été "découverte morte dans son lit au matin". Berkane Maklouf, lui, reconnaît que Fiona a reçu des coups dans les jours précédant sa mort mais nie farouchement en être l'auteur. Selon lui, l'enfant s'est étouffée dans son vomi. Ils l'ont trouvée le matin dans cet état et ont paniqué, décidant de l'enterrer et d'inventer un scénario de disparition. "Un important travail de clarification sera mené dans les prochains jours par le juge d'instruction", a souligné jeudi le procureur. (Belga)

Nos partenaires