France: le carburant du cargo espagnol échoué entièrement récupéré

08/02/14 à 19:03 - Mise à jour à 19:03

Source: Le Vif

(Belga) Le pompage du carburant du "Luno", le cargo espagnol échoué depuis le 5 février à Anglet, dans le sud de la France, s'est achevé avec succès samedi après-midi, écartant définitivement tout risque de pollution côtière. Profitant des faibles coefficients de marées dans la matinée, les experts de la société néerlandaise Smit Salvage et les techniciens du Centre d'expertises pratiques de lutte antipollution de la Marine nationale avaient démarré le pompage dès 10H40. Peu après 17H00, le pompage touchait à sa fin.

"L'opération de pompage s'est terminée avec succès, 72H après le naufrage" a déclaré à la presse le sous-préfet de Bayonne, Patrick Dallennes. "Tout risque de pollution est écarté", a-t-il ajouté. Selon le sous-préfet, "entre 85 et 90 m3 de carburant" mélangés avec un peu d'eau de mer, ont été pompés puis transférés vers des camions-citernes, ainsi que tous les produits détergents qui se trouvaient dans les cuves de la coque avant, échouée sur la plage de La Barre depuis le naufrage. La fin de l'opération ouvre la voie à "la troisième phase" (après le sauvetage et le pompage) "qui est celle du démantèlement du cargo", a indiqué Patrick Dallennes. Les autorités s'attelleront dès lundi à examiner les propositions de démantèlement que l'assureur de l'armateur espagnol, toujours mis en demeure de "faire cesser le danger nautique", doit leur soumettre après avoir lancé un appel d'offres international. Selon les premiers éléments de l'enquête, deux avaries consécutives (une première lorsque le "Luno" s'est présenté pour entrer dans le port de Bayonne, puis une "deuxième avarie électrique" conjuguée aux mauvaises conditions météo) seraient à l'origine de l'accident. Le Parquet de Bayonne n'a identifié aucune "faute pénale", ni "manquement apparent". (Belga)

Nos partenaires